Les différentes sources de financement pour ma création d’entreprise

Les différentes sources de financement pour ma création d’entreprise

Le financement  d’une création d’entreprise débute toujours par une idée ou la définition d’un concept. Il se poursuit par la mise en œuvre d’une étude de marché. Si celle-ci se révèle prometteuse, la phase suivante est celle de la budgétisation. Le business plan ainsi mis en place va alors focaliser les attentions sur le poste « financement ». Pour fonctionner, il faut des ressources. Reste à savoir où les trouver. Apport personnel, investisseurs en fonds propres, établissement de crédit, fonds de crowdfunding ou établissements publics ? Le choix ne manque pas ; voici quelques conseils pour les créateurs d’entreprise.

Pour connaître notre solution clé en main pour créer votre entreprise en réseau Cliquez-ici

Pourquoi un apport personnel est-il indispensable ?

L’élément fondamental pour attirer la confiance des investisseurs est de disposer d’un apport personnel. L’entrepreneur qui accepte de miser sa fortune personnelle dans son entreprise naissante démontre ainsi qu’il y met également implication, motivation, énergie et dynamisme. Ce sont des signes de sérieux et de rigueur qui permettent à tout apporteur de fonds tiers d’analyser le projet plus avant. De plus, cet auto-financement qui est généralement requis autour de 15 ou 20 % permet de payer les frais non pris en charge par un prêt bancaire. C’est le cas des coûts occasionnés par la commande d’une étude de marché, des frais de formalités administratives et du besoin en fonds de roulement. L’apport personnel peut être constitué du propre argent du dirigeant d’entreprise, ainsi que des apports familiaux, voire amicaux qui lui sont apportés sous forme de prêts.

Chercher des investisseurs est-ce une bonne solution ?

La deuxième source importante de financement peut être recherchée du côté d’investisseurs externes. Il s’agit de leur présenter votre projet de manière détaillée, précise et argumentée, ainsi que les perspectives d’avenir que vous envisagez. Il faut ainsi exercer vos premiers talents de commercial en vendant votre idée et les modalités de son application à ces investisseurs en fonds propres pour qu’ils mettent la main à leur poche. Ce financement peut prendre la forme d’une prise de participation dans le capital de votre entreprise, motivée par la réalisation de profit à terme. Afin de pouvoir bénéficier d’apports en fonds propres, cette solution n’est envisageable que si l’entreprise propose des actions. Ce qui  exclut les micro-entreprises (anciennement auto-entreprises) et les entreprises individuelles. L’avantage est que vous ne devez pas rembourser l’argent investi puisque vous devenez de fait associé avec les apporteurs de fonds, et quel que soit le niveau de rentabilité atteint par l’entreprise. Ce capital renforcé présente de plus un argument de poids pour décider une banque d’adhérer à votre projet. L’arrivée d’autres actionnaires vous permet enfin de bénéficier d’un réseau, d’une expérience et d’un savoir-faire sur lesquels vous pouvez vous appuyer afin de vous concentrer sur l’essentiel de votre affaire.

Financer son projet par une banque : avantages et inconvénients

Forts de ce double apport en capital, vous pouvez d’un pas confiant prendre rendez-vous avec votre banquier. Afin de vous assurer de son écoute bienveillante, il faut veiller à ce que votre projet soit argumenté, qu’il n’apparaisse pas tel un rêve illusoire qui a peu de chances de perdurer. La demande de financement présentée doit reposer sur un concept crédible fondé sur une étude de marché exhaustive et rigoureuse et portée par des dirigeants qui connaissent leur affaire.

Avoir recours à un établissement financier pour obtenir des fonds est un véritable plus d’autant que les taux d’emprunt demeurent à des niveaux historiquement bas. L’argent ainsi récolté peut constituer jusqu’à 70 % du montant total de l’investissement requis. Que ce soit sous la forme d’un découvert autorisé, d’un crédit bail ou d’un prêt classique, les solutions ont toutes en commun une exigence qu’il vous faut respecter : celle de verser les intérêts en temps et en heure, pour ne pas que le créancier se rappelle à votre bon souvenir.

Que penser des plateformes de crowdfunding ?

Les plateformes de crowdfunding sont une solution de financement récente. Cela consiste à mettre votre projet en ligne sur un site dédié en en expliquant les grandes lignes et en précisant quelle est la somme requise qui vous permettrait de démarrer l’affaire. Les internautes intéressés par l’idée peuvent alors participer à votre entreprise sous forme de dons, de prêts ou de prises de participation, chacune et chacun selon le montant souhaité. Le concept du crowdfunding est né de nos nouveaux modes de pensées et d’actions basés sur davantage de solidarité et de coopération. Le principe de base est qu’il est beaucoup plus aisé de fédérer mille personnes autour d’une idée, chacune apportant la somme de 5 €, plutôt qu’une seule entité qui fournirait 5.000 €.

BPI et organismes publics : comment peuvent-ils vous aider ?

Vous pouvez enfin solliciter l’aide financière d’organismes publics. Nombre d’entre eux prévoient des financements pour donner un coup de pouce aux créateurs d’entreprise. C’est notamment le cas de la banque des entrepreneurs : BPI France. Cet organisme met à votre disposition une large gamme de sources de financements depuis les prêts thématiques jusqu’à la participation au capital, en passant par différentes aides, garanties et assurances. BPI France est également une force de conseil aux dirigeants et aux PME. D’autres financements publics nationaux ou européens peuvent se rajouter selon les cas sous forme de subventions.

Maintenant que vous disposez de l’arsenal complet pour vous lancer dans votre projet de création d’entreprise, vous pouvez envisager l’avenir avec optimisme. A vous de vous entourer des collaborateurs compétents et efficaces.

Avez-vous penser d’entreprendre en réseau ?

Vous pouvez augmenter la réussite de votre projet en intégrant un réseau de licence ou de franchise compatible avec votre création d’entreprise. S’adosser à un réseau d’entrepreneurs vous permettra d’augmenter vos chances de réussite et de minimiser vos risques. Vous avez envie d’entreprendre dans le conseil aux PME et le bien-être en entreprise ?

Pour connaître notre solution clé en main pour créer votre entreprise en réseau Cliquez-ici

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *